Un Hacker Temporel sème le chaos sur toute la planète

Imagem de capa

Stupeur et consternation, lundi matin, dans les locaux de l’ANSSI, après la cyber-attaque d’incroyable envergure qui a frappé toute la planète ce week-end.

Pour une raison inexpliquée, dimanche dernier, l’immense majorité des ordinateurs, téléphones, et appareils connectés de la planète a spontanément et silencieusement altéré l’affichage de la date, en lui soustrayant une heure.

Le phénomène, remarquablement orchestré, s’est déclenché pour chacun autour de 3 heures du matin, heure locale.

L’action n’a pas été revendiquée, mais selon de nombreuses sources anonymes et fiables, il se pourrait que le célèbre SeksS, dont nous avons déjà parlé auparavant, soit impliqué dans l’opération.

Les motivations des coupables restent nébuleuses. Toujours selon les mêmes sources, il pourrait s’agir d’un ou plusieurs informaticiens en plein burnout, qui auraient ainsi tenté de gruger leur(s) employeur(s) en s’octroyant une heure supplémentaire de sommeil, aux frais de la collectivité.

Nous avons pu interviewer Jean-Maurice, membre de la mouvance d’extrême-droite FAIL1, qui a tenu à nous exprimer son horreur devant l’acte terroriste manifeste de ce week-end.

« C’est une honte ! Ni plus ni moins qu’un acte de guerre économique contre notre belle France et ses traditions ! Comme d’habitude, on va essayer de nous faire taire, mais je vais dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas : les hackers ne sont jamais les bons français illettrés de Linux, mais bien ces saloperies de Linuxiens ! Je suis pour le mélange des cultures, mais faut reconnaître qu’il y en a trop. On devrait tous les renvoyer d’où ils viennent, au Cryptostan. »

Jean-Maurice se perd un peu dans un flot d’insultes à l’encontre des Linuxiens, et évoque l’attentat à la fork bomb de juillet dernier comme preuve que les coupables sont toujours les mêmes.

« L’État est complice et contribue à un plan de grand remplacement des bons français IL ! Il suffit de voir le MOOC de l’ANSSI ! On cherche à nous éduquer, mais nous ne nous laisserons pas faire ! Je m’en vais t’organiser des pingouinnades moi tu vas voir ! » s’exclame Jean-Maurice avant de scander « FAIL ! FAIL ! FAIL » à tue-tête.

Toutefois, le suspect principal, SeksS, utilise bel et bien Windows pour toutes ses actions de piratage. Lorsque nous le faisons remarquer à Jean-Maurice, celui-ci évoque « un complot des gauchistes SJW de mes couilles », indique que « SeksS est innocent car l’un des nôtres bande de trouffions » et nous demande de « décarrer de ma propriété avant que je vous [censuré] le [censuré] à coups de [censuré] bande de [censuré] [censuré] [censuré] ! FAIL ! FAIL ! FAIL ! ».

C’est poursuivis par le Rottweiler de Jean-Maurice que nous quittons sa tanière auvergnate, songeurs.

Coupable linuxien ou non, il va sans dire que nous condamnons formellement cet acte antisocial qui porte atteinte à l’ordre public et à la santé des entreprises.

  1. France Aux Illettrés de Linux