Jean-Zinedine écope d'un carton rouge à la Nuit du Hack

Imagem de capa

Le jeune reverser, étoile montante de la scène infosec française, a vu rouge pendant le week-end dernier, à la Nuit du Hack.

Alors que la compétition faisait rage, à la 643ème minute, il se voit sanctionner d’un premier avertissement pour une faute évidente : alors qu’il finit à peine de coder son exploit pour un challenge à 500 points, il utilise de manière flagrante ses deux pieds pour écrire son shellcode.

Comme le veut la tradition, le participant conteste sa sanction auprès de monsieur l’arbitre, Jean-Philibert Urier. Mais rapidement, la discussion tourne au vinaigre. Ce qui se passe ensuite est incompréhensible : alors que l’arbitre, discutant avec un rival, tourne le dos au joueur, Jean-Zinedine, visiblement furieux et perdant toute notion de fair-play, s’approche de lui par derrière avant de lui hurler « PERDS LE JEU » dans l’oreille.

L’arbitre est alors rapidement évacué par l’équipe des soigneurs, sous les huées des spectateurs furieux, eux-mêmes victimes d’une cascade de pertes. C’est au milieu de ce tohu-bohu que l’arbitre assistant sanctionne finalement Jean-Zinedine d’un carton rouge.

L’évènement rappelle de manière troublante un cas similaire, celui du célèbre Jean-Lennart, lors du hackathon pulseaudio de 2005. Le programmeur avait écopé d’un avertissement après un flagrant délit d’utilisation de son postérieur pour écrire le code de pavuctl.