Panne générale de l'infrastructure gouvernementale française

Imagem de capa

Stupeur et consternation dans toutes les CAF ce matin alors que tous les systèmes sont hors service depuis l’ouverture, dans le plus grand plantage informatique jamais vu en France qui impacterait a priori tous les systèmes gouvernementaux de la nation.

Contacté par la rédaction d’Infauxsec News, Jean-Simon Travaglia, administrateur système du palais de l’Élysée, a bien voulu nous renseigner sur la cause de cette panne informatique sans précédent :

« Ils ont remplacé tous les claviers du gouvernement pour suivre la nouvelle norme du clavier AZERTY, et laissez-moi vous dire que c’est un beau merdier. Tous les raccourcis ont changé, ce qui a entraîné beaucoup de fausses manipulations dans tous les départements, résultant en la panne de tous les systèmes. »

Un raté pour le moins surprenant, quand on connaît le niveau informatique relevé nécessaire à entrer dans la fonction publique. Quand nous demandons à Jean-Simon quand la panne sera résolue, ses propos sont pessimistes :

« Vous savez, la balle est dans le camp des américains à présent. Le truc, c’est que tous nos informaticiens se sont retrouvés coincés dans vim en tentant de résoudre le problème, et sont incapables de trouver comment taper les commandes pour en sortir sur leur nouveau clavier. On a tout un département en train de rafraîchir Stack Overflow dans l’espoir que la marche à suivre soit publiée assez rapidement. Mais bon, évidemment, comme ils travaillent aussi avec des nouveaux claviers, on est un peu dans le flou : personne n’est sûr de réussir à Ctrl-F5 correctement. À ce stade, il est encore compliqué d’évaluer quand la disponibilité de nos systèmes sera rétablie. »

Si un tel fiasco paraît impensable, le fameux investigateur (et membre de notre rédaction) x0rz nous a donné quelques pistes de réflexion dans la confidence :

« Vous croyez que tout ça arrive par hasard ? Ça fait un petit moment que j’observe les mouvements de trolls sur Twitter, et je prépare un petit article au sujet de cette PSYOP russe. Les ennemis de la France ont d’ores et déjà réussi à neutraliser 90% de nos agents sous couverture à l’étranger grâce aux fautes de frappe induites par ce changement de disposition. C’est une exploitation pure et simple de la passion de l’informatique française pour la normalisation. »

Lorsque nous lui demandons ce qui lui permet de faire une telle conjecture, x0rz reste énigmatique, mais nous donne une piste de réflexion :

« Une norme informatico-française produite par un organisme qui n’est pas l’ANSSI ? À d’autres. »